Avec l’arrivée de Constellation 1.8.2, les Web Platform Installers (WPI) pour Windows et Linux ont été mis à jour.

Tout d’abord les deux WPI tiennent compte du changement du nom de la section de configuration “constellation” au lieu de “constellationSection”. La mise à jour du fichier de configuration étant automatique.

Ensuite le WPI Windows supporte la détection des instances de Visual Studio 2017 relatif au SDK Constellation. Il n’y a plus de lecture de la base de registre mais il utilise la nouvelle API de Microsoft (via vswhere) pour détecter les différents Visual Studio installés sur la machine.

Toujours sur la version Windows, le WPI supporte le “downgrade” de version (entre l’environnement beta et stable).

Constellation Web Platform Installer
Constellation Web Platform Installer » Article
Constellation-Web-Platform-Installer-1.8.17292.exe
Version: 1.8.17292
1.2 MiB
926 Downloads
Détails

Ceci dit les nouveautés les plus importantes concernent la version Linux du WPI. Il y a eu beaucoup de refactoring et d’ajout de log pour mieux suivre les actions réalisées par l’installeur.

Le WPI utilise la nouvelle API d’authentification au portail Constellation et contrôle sa compatibilité avec les versions disponibles sur le serveur.

Web Platform Installer sur Linux

La navigation a été revue. Ainsi à la fin de l’installation on revient sur l’écran principal pour pouvoir déployer plusieurs composants sans devoir relancer l’installeur. De plus des contrôles de compatibilité avec le framework Mono sont réalisés dès le menu principal.

L’installeur de la sentinelle sur Linux intègre désormais l’installation des prérequis pour le déploiement de packages Python : les modules “pyzmq” et “enum34”. Il installera si nécessaire “PIP” ainsi que ces deux packages obligatoires.

Installation des prérequis via PIP

Une fois la sentinelle installée, vous pouvez directement y déployer des package Python, il n’y a plus d’action “post-installation” à réaliser manuellement.

Aussi Debian 8 est désormais pleinement supporté (bug lié aux sources des packages de Mono sous Jessie).

Pour finir le “bootstrapper” Linux a également été amélioré. Il se relancera automatiquement en “sudo” si il n’a pas les droits root, à défaut utilisera la commande “su root”. Si les deux commandes ne sont pas disponibles, un message explicite sera affiché pour demander de relancer le bootstrapper en root.

De plus il contrôlera et installera si nécessaire le package “python-dev” nécessaire pour l’installation de PIP. Enfin des amélioration de cosmétique et de logs sont également intégrés dans cette nouvelle version.

Pour mettre à jour et lancer le WPI Linux, utilisez simplement la commande suivante :

Mise à jour des Web Platform Installers
Étiqueté avec :

Rejoignez la discussion sur le forum Constellation